Le Soleil fait son entrée dans le signe du Scorpion!

Le 23 octobre, le Soleil fait son entrée dans le signe du Scorpion et il y séjournera jusqu’au 21 novembre.

Zaztro

Le 23 octobre, le Soleil fait son entrée dans le signe du Scorpion et il y séjournera jusqu’au 21 novembre.

Le Soleil est la planète qui, dans votre thème de naissance, détermine quel signe vous êtes!

Dans votre carte du ciel, chaque planète représente une fonction psychologique et le Soleil représente votre identité, votre essence profonde.

Voici ce que Zaztro nous révèle sur le signe du Scorpion :

Signe d’eau (émotions) fixe (milieu de saison)

MOTS-CLÉS: Avoir du pouvoir, transformer, renaître

SON MANDAT: Plonger dans son inconscient pour faire la lumière

Le Scorpion est un signe d’eau (émotions) particulièrement intense qui symbolise le besoin d’aller au bout d’une expérience, quelle qu’elle soit, pour tester ses limites afin de sentir qu’il est en contrôle. La planète qui maîtrise le Scorpion (avec Mars) est Pluton, le symbole de la profondeur de l’inconscient. Le Scorpion représente les psychologues, les chercheurs et les gens qui aiment comprendre les choses de fond en comble! L’eau du Scorpion le rend très sensible, mais cela est souvent dissimulé derrière une carapace.

On dit des Scorpions qu’ils sont des phœnix qui renaissent de leurs cendres. Chose certaine, ils ont besoin de crises existentielles pour se sentir en vie. Ce qui est paradoxal car le Scorpion est un signe fixe, qui, par défaut…n’aime pas le changement! La leçon de vie la plus importante du Scorpion est de lâcher-prise  rapidement avant d’aller au bout de son énergie. Signe puissant qui représente le pouvoir personnel, le Scorpion ne laisse personne indifférent. Il a du charisme et du magnétisme et peu de gens peuvent lui résister. Son humour (même parfois dans l’humour noir) est l’un de ses plus grands atouts!

Quelques personnalités nées sous le signe du Scorpion:

Catherine Brunet

Charlotte Cardin

Marc Labrèche

Èvelyne Brochu

Patrice Michaud

Rosalie Vaillancourt

Jean-Philippe Wauthier

Articles recommandés: